jeudi 4 avril 2019

Slow Fashion : le cas du sac à main


Il y a un peu plus de 3 ans, je suis partie à la recherche du sac à main parfait. J'étais alors étudiante et j'avais jeté mon dévolu sur un sac besace en cuir mou, confectionné par une créatrice qui les vendait sur ebay. Le prix était très abordable (surtout pour une confection qui se disait Made in France) et j'étais ravie de ma trouvaille. Je l'ai porté pendant un petit bout de temps mais la qualité n'était malheureusement pas à 100% au rendez-vous. J'ai trouvé que le cuir s'abimait très vite, que la bandoulière s'était rapidement tordue (et était donc désagréable à porter) et surtout... il était beaucoup trop grand pour mon usage quotidien maintenant que je n'étais plus étudiante. Je m'en suis lassée au bout de 1 an, 1 an 1/2. 



S'en est donc suivi la recherche du sac à main noir parfait... pendant les deux années suivantes. Comme j'ai eu des problèmes d'épaules-de nuque pas très rigolos, il était urgent que j'ai un sac bien plus léger. En attendant de tomber sur la perle rare, j'ai opté pour un petit sac très cheap aux allures minimalistes... qui aura duré le temps d'un été avant de se casser (flûte) : la poche avant ne fermait plus. N'ayant pas trop d'idées en tête, je suis donc repartie à la recherche d'un sac à main de substitution en attendant d'avoir le coup de coeur. C'est ma mère qui est tombée par hasard sur un autre petit sac en bandoulière, noir là aussi, un peu cheap, mais répondant à mes attentes (petit, sobre, pratique). Quelle erreur ! Il a vite décoloré, sa matière plastique-bizarre s'est décollée aux rebords et le résultat n'était vraiment pas heureux. 

Il a donc fallu que je me rende à l'évidence : il était temps d'investir dans un "vrai" sac à main, qui répondrait à mes exigences en termes d'esthétique mais aussi de qualité car je commençais à accumuler les sacs médiocres qui me lâchaient au bout de 3 mois et n'étaient donc que des remplacements de courte durée. 

J'ai déjà un très beau sac à main pour l'été que j'adore (dans une jolie couleur ensoleillée) mais pour l'automne-hiver, j'étais bien décidée à opter pour une couleur plus sombre et froide, qui irait avec le reste de ma garde robe neutre. J'ai d'abord songé à un See by Chloé gris qui me faisait de l'oeil, mais c'était un gris plutôt clair (j'avais peur qu'il se salisse vite) et les détails étaient dorés (or, j'imaginais plutôt des détails argentés). Son prix qui plus est assez élevé me faisait hésiter : c'était un véritable coup de coeur mais qui ne rentrait pas à 100% dans ce que je voulais et je trouvais donc dommage de ne pas opter pour un produit répondant totalement à mes attentes pour un sac à main sensé me suivre au quotidien. 

Durant la dernière semaine des soldes, je suis allée me balader un peu par hasard avec mon copain. Je n'avais pas spécialement l'achat de ce sac en tête, je me disais plutôt que j'attendrais le mois de mars et l'arrivée des nouvelles collections car j'avais déjà écumé tous les eshops de mes marques adorées en ligne, sans succès (et ce depuis plusieurs mois). C'était donc avec un oeil peu convaincu que je regardais les sacs à main en soldes... 

... Jusqu'à ce que mon copain me montre ce petit corner proposant des sacs très classiques et très fonctionnels. Très vite, la qualité du cuir m'a fait de l'oeil (je suis facilement séduite) et j'ai jeté mon dévolu sur cette petite besace absolument ravissante, moderne mais au style intemporel. Dès que je l'ai essayé, ça a été un coup de coeur, j'ai adoré son rendu. La Marque ? Texier. Une marque bretonne qui produit une bonne partie de ses sacs à main en France (c'est le cas du miens, par exemple). Avec une réduction en plus de 50%, c'était une vraie belle affaire de fin de soldes et j'ai décidé de ne pas réfléchir plus longtemps et de l'acheter, histoire de ne pas regretter. 

Ca peut paraître très trivial mais cela faisait environ 2 ans que les sacs que je portais ne me plaisaient pas. Je passais mon temps à essayer de les masquer lorsque je faisais une photo et à les regarder se décomposer sans vraiment chercher à les remplacer (puisque rien ne me plaisait). Deux ans, c'est long. Mais je ne regrette pas d'avoir patienté jusqu'à trouver la perle rare au lieu de me jeter sur le dernier it bag dont je me serai sans aucun doute lassé.

2 commentaires

  1. Petit message d'encouragement pour votre blog !

    [Mon premier cartable de prof a été la sacoche Texier offerte par mon père à ma mère, et avec laquelle elle a terminé sa carrière (et oui, encore un prof fils de prof...). Il a subi encore plusieurs années avant de finalement rendre l'âme. La marque a donc un petit côté sentimental, en plus de proposer des produits de qualité !]

    Longue vie à votre blog.

    RépondreSupprimer
  2. C'est adorable, merci pour votre commentaire. Et tout comme vous, je trouve la qualité excellente !

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me laisser un commentaire !

Instagram